Carlisle Bay, une baie d’Antigua à la fois typique et proprette : c’est nous dans un mouillage turquoise ( eh oui encore !!!) et un resort plutôt luxueux sur la plage !

A l’accoutumée, Ines et moi décidons de quelques brasses rafraîchissantes en fin d’après-midi … On sort de l’eau un peu comme dans les films de James Bond mais restons modestes, on ne poursuit aucun bad boy … Pourtant spontanément Warren s’adresse à nous : sommes-nous les filles de W-alter ? Quelle est notre aventure ? Pourquoi W-alter ? … sans chewing gum dans la bouche mais en prononçant presque à l’américaine, on parvient à expliquer qu’on vit une autre expérience ( Alter !) avec l’eau, le vin, les femmes, le monde ( autant de mots qui commencent en anglais par W !).Warren (et son W !!!) semble subjugué … Et déjà on se quitte, petite foulée sur la plage pour Inès et moi, juste le temps de se faire siffler par Warren toujours. Ah les Texans !

Je reviens vers lui en lui signifiant que je n’ai pas l’habitude de me laisser siffler ! Il sourit et s’excuse aussi en m’assurant qu’il est lui-même « cerné » de filles … Justement avec son épouse Monica et ses 2 filles Caroline et Kate, ils souhaitent partager un accord mets et vin le soir même dans un des resto du resort ! Je nage encore (mais en anglais cette fois) pour être sûre d’avoir bien compris. C’est incredible, non ? Il précise qu’il avait réservé la table asiatique car c’est la préférée de sa famille. Inès et moi acceptons avec enthousiasme de dénicher le vin qui honorera la soirée «  de luxe » qu’on nous offre.

De retour chez W-alter, nos hommes émettent de sérieux doutes sur notre compréhension … Néanmoins Olivier se réjouit de présenter une de nos super bouteilles aux charmants et curieux Américains : avec le vin, tout est possible finalement ! A la nuit tombée , nous rejoignons le complexe hôtelier en annexe. Ça change de la vie en voilier et des décors habituels des îles, c’est plutôt aseptisé, soigné, design, avec lumière tamisée et tout et tout … Bref ça fait du bien aussi, la vie comme dans un film  » Mentir, moi, jamais, la vérité est bien trop amusante. » (Steven Spielberg)!

Derrière une lourde porte rouge, nous entrons dans l’espace culinaire asiatique où les sourires immenses de toute la famille texane nous attendent. Les filles sont en tenue de soirée après une journée détente et spa : « Tout est calme, luxe et volupté ». Nous prenons le temps d’expliquer notre vie à bord, notre aventure, notre projet autour d’une diversité de mets indonésiens, thaï ou japonais. Monica et Warren sont rayonnants et volubiles, totalement séduits par le Pouilly Fumé qu’on leur réserve jusqu’à promettre d’en commander pour Houston (!) où nous sommes aussi conviés (un jour peut-être), Caroline et Kate échangent le plus possible avec nos enfants et leur font la visite de l’hôtel, en retour nous leur proposons la visite de W-alter le lendemain matin avant qu’on ne lève l’ancre.

Nous sommes la dernière table comme toujours, il reste tant à dire sur les passions communes : les voyages, l’audace, l’art de vivre, la prise de risque … Les rencontres !

Même avec modération, Le vin délie les langues mais lie les êtres, c’était trop fun, cool, crazy … Merci encore à Monica et Warren pour ce moment presque Umami, la 5° saveur  » délicieuse » qu’on découvrira en Asie peut être … En attendant on a de nouveau UN AMI !